L’ARRP propose également une activité de balisage qui se fait par équipe sur une portion de chemins affectée à chaque équipe.

 

Les baliseurs participent à la sauvegarde des chemins et sans eux, il serait impossible de se repérer.

 

 André Joly, administrateur, vous apportera toutes les réponses aux questions concernant le balisage (formulaire de contact) .

 


Balisage et signalisation

 

 

 

 

Pour permettre la pratique et le développement de la randonnée pédestre, la FFRandonnée a créé un stade qui compte aujourd'hui près de 90 000 km de sentiers de Grande Randonnée (GR® et GR® de Pays) auxquels s'ajoutent 90 000 km d'itinéraires de Promenade et Randonnée, soit 180 000 km reconnus et entretenus par près de 8 000 baliseurs  bénévoles de la Fédération.  

 

 

 

 

 

 

 

 

Le GR® : itinéraire de grande randonnée, en ligne ou en boucle homologué par la FFRandonnée.
Il est balisé en blanc et rouge.
Il permet de découvrir, en randonnée itinérante, un territoire(1) ou une région (qu’elle soit administrative, géographique, historique, culturelle ou autre).

 

Lorsqu'il demeure au sein d'une même entité géographique, il peut être appelé GR® de Pays.
Dans ce cas, il est balisé en jaune et rouge.

Le PR® : itinéraire linéaire ou en boucle d’une durée égale ou inférieure à la journée (1).
Il est balisé conformément à la Charte Officielle du Balisage et de la Signalisation. Il est identifié par un numéro et un nom qui, succinctement, qualifient l’itinéraire (géographie, histoire, patrimoine).
Il peut être proposé seul ou en réseau de boucles, à dimension variable, adaptés aux pratiques des différents publics. Dans le cadre d’un réseau de boucles, chacune sera identifiée séparément soit par une appellation, soit par un numéro.

Sur le terrain, le jalonnement des itinéraires consiste en marques de balisage réalisées par différents procédés : peinture, autocollants, plaques PVC ou alu sur jalon, poteau directionnel… et sur différents supports : rochers, arbres, murs, poteaux... Leur fréquence est fonction du terrain.

1947-2017 : 70 ans d’histoire des GR®

 

 

C’est à Jean Loiseau que nous devons la création des sentiers GR®. Passionné de marche et de nature, il parcourt les chemins de France et d’Europe, boussole et carte en main pendant une dizaine d’année après la première guerre mondiale.

 

En 1936, l’apparition des congés payés lui donne envie de partager sa passion de la marche. Il se renseigne sur les différents moyens de balisage de par le monde et s’intéresse particulièrement au parc des Appalaches aux Etats-Unis où le sentier à suivre est indiqué par des marques de couleurs peintes sur différents supports. Soutenu par le Camping Club de France, il met au point en 1946, les règles de signalisation du balisage GR® composé d’un trait rouge surmonté d’un trait blanc.

 

En 1947, le Comité National des Sentiers de Grande Randonnée est crée. La même année, le premier tronçon du GR® 3 est inauguré à Orléans. L’année suivante c’est au tour du GR® 1 en Ile-de-France. Un premier tronçon est inauguré entre Dammartin-en-Goel et Orry-la-Ville.

 

En 1951, le GR® Tour du Mont Blanc est réalisé. L’année suivante, les GR® totalisent 1000 km de sentiers. Le premier descriptif du GR® 3 est publié dans la revue « Camping Plein Air ».

 

En 1957, parait le 1er topoguide du GR® 1, c’est le début d’une longue série.

 

En 1964, la boucle du GR® 1 est achevée, le topo guide est publié dans la foulée.

 

En 1971, le Comité National des Sentiers de Grande Randonnée est reconnu d’utilité publique.

 

En 1978, le CNSGR devient la Fédération Française de la randonnée pédestre. La fédération assure désormais la représentation des randonneurs tout en conservant la mission technique du CNSGR : reconnaitre, baliser, et entretenir des itinéraires de randonnée, et publier les descriptifs correspondants.

 

La suite de l’histoire des GR® se confond avec celle de la FFRandonnée. En constante évolution, leur nombre est aujourd’hui de 343, répartis dans toute la France. Ils sont entretenus par plus de 20 000 bénévoles par l’intermédiaire des 120 comités régionaux et départementaux.